Accueil > A la Une > Octobre rose : La Ville aux (...)

Octobre rose : La Ville aux côtés des Bryardes

Contenu de la page : Octobre rose : La Ville aux côtés des Bryardes

Elles ont entre 7 et 92 ans. Sont commerçantes, cheffes d’entreprise, spécialistes, retraitées ou écolières. Certaines ont déjà affronté cette maladie, dans leur vie ou aux côtés d’amies. Comme nous, elles sont engagées dans la lutte contre le cancer du sein.

La Ville vous a concocté un programme, entre échanges et informations pratiques.
Zoom sur ce mois « rose » dédié à la santé !

Le cancer du sein est le cancer le plus répandu chez la femme en Europe, où l’on estime qu’1 femme sur 8 développera un cancer du sein au cours de sa vie. Selon les études, les femmes se situant dans la tranche d’âge des 50 - 74 ans sont le plus exposées. C’est pourquoi une campagne nationale est organisée chaque année, octobre rose, afin de sensibiliser les femmes au dépistage. En effet, il est proposé gratuitement à toutes les femmes entre 50-74 ans. Il repose sur une mammographie et un examen clinique des seins effectués par des spécialistes agréés, renouvelés tous les 2 ans.

En pratique

  • Vous recevez un courrier d’invitation au dépistage organisé du cancer du sein avec une liste de radiologues agréés à contacter pour prendre rendez-vous. Si vous n’avez pas reçu de courrier, contactez directement le comité départemental de la Ligue contre le cancer du Val de Marne au 01 48 99 48 97 ou le Centre Régional de Coordination des dépistages au 0 800 692 778 (numéro vert).
  • Vous avez déjà réalisé une mammographie ? N’oubliez pas de rapporter vos derniers clichés au radiologue, pour identifier plus rapidement d’éventuels changements.
  • L’âge de début de dépistage individuel doit être adapté à chaque femme en fonction de ses antécédents personnels et familiaux (voir avec son médecin).Il existe des facteurs de risques liés à certains antécédents médicaux personnels et familiaux (antécédents de cancer, certaines affections mammaires…). Le suivi gynécologique tous les ans est donc fortement recommandé pour toutes les femmes.

Numéro vert d’écoute, d’aide et de soutien : 0 800 940 939

En chiffres

Le dépistage permet de réduire…
De 15 et 21 % le taux de mortalité des femmes par cancer du sein
De 100 à 300 décès par cancer du sein sont évités pour 100 000 femmes participant de manière régulière au dépistage pendant 7 à 10 ans
Dans 9 cas sur 10, le cancer du sein est guéri s’il est détecté tôt

Octobre rose se vit à Bry

Découvrez votre programme :

Mercredi 6 octobre 2021
Projection du film "DE PLUS BELLE" d’Anne-Gaelle DAVAL
20h00 à la salle de l’hôtel de Ville
60 places, sur réservation au 01 45 16 68 00
Projection gratuite - tout public

Mercredi 13 octobre
Conférence interactive avec questions/ réponses autour du sein
20 h-21h, suivie d’un pot de l’amitié à l’hôtel de Malestroit
En présence de médecins et chirurgiens spécialisés : Dr Daniel ZARCA (Institut Français du Sein), Dr Marc David BENJOAR, Dr Myriam DELOMENIE
Tout ce que vous voulez savoir autour du sein : symptômes, dépistage et facteurs de risque du cancer du sein, prothèses mammaires, chirurgie esthétique et reconstructive, reconstruction mammaire avec robot, traitements actuels des pathologies mammaires
Si vous souhaitez aborder un thème particulier, faites-nous en part lors de votre réservation (conseillée) au 01 45 16 68 00. Entrée libre/ Tout public

Rosa Saadi, adjointe aux droits des femmes  :
« Le cancer du sein touche toutes les femmes, quel que soit leur âge. Qui de mieux que nos femmes bryardes pour être nos ambassadrices de la campagne nationale de lutte contre cancer du sein ? Il est important pour nous de soutenir nos bryardes, de les informer, les sensibiliser à ce sujet de santé et les accompagner, par la mise en place d’espaces d’échange et d’information en ce mois d’octobre rose. Engagez-vous à nos côtés, parlez-en autour de vous. »

Près de chez vous…

Julie Chastres, directrice de l’Hôpital Saint Camille
“L’hôpital est engagé dans la prise en charge du cancer du sein, réalisant chaque année plus de 2000 mammographies. Il assure une prise en charge coordonnée des patientes, allant du dépistage au traitement médical, à l’annonce du diagnostic ou à la prise en charge de la douleur. Par ailleurs, nous proposons de nombreux soins de support aux patientes afin d’améliorer leur prise en charge globale : psychologique, diététique, kinésithérapie, soins palliatifs ou encore soins de confort.”

Noémie CROIZIER Psychologue Clinicienne et psychothérapeute
« Il est important d’être soutenue tout au long du processus y compris post-guérison, autant pour les personnes traversant cette maladie, que pour leurs familles et leurs proches. Les échanges permettent d’apprendre à mieux se connaître, à se libérer des craintes face aux questions de l’image de soi et à prendre du recul sur sa vie. »

Guéries, elles témoignent…

Laurence, 55 ans : « Passer par cette épreuve remet tout en perspective. On prend les choses avec beaucoup plus de recul, on relativise. »

Gysèle, 77 ans : « Il faut faire le deuil du « pourquoi » et accepter qu’il n’y aura pas forcément de réponses à nos questions sur les facteurs déclencheurs du cancer, car il n’y a pas UN mais DES cancers du sein, unique selon chaque femme.

Amélie, 32 ans : « Il est important dès le début du traitement d’être à l’écoute de son corps et de prendre soin de soi malgré la fatigue, notamment avec les « soins de supports », comme la sophrologie ou la socio-esthéticienne. En plus d’oreilles attentives, ils offrent une bulle de bien-être, on apprend à accepter cette nouvelle image de soi. »